MOUVEMENT et INTELLIGENCE

 

Le Dr. Bates a mis en évidence que les yeux sont constamment en mouvement ; un mouvement extrêmement rapide, involontaire, inconscient qu'il nomme "mouvements saccadiques".

 

nous propose de "faire bouger le monde".

 

Pour maintenir une bonne vue ou pour l'améliorer, il propose des activités

 

 

 

 

 

Repris sur le site : https://apprendre-reviser-memoriser.fr/

 

Dans son livre Faites danser votre cerveau, Lucy Vincent écrit que, si le cerveau a été inventé par l’évolution, c’est d’abord pour gérer les mouvements du corps et la coordination des organes. Des animaux comme la méduse ou l’oursin n’en on pas car leur survie peut être garantie par une simple série de réflexes. C’est l’évolution vers un corps complexe qui a imposé l’existence d’un cerveau. On comprend alors que mieux utiliser son corps (notamment via la danse comme le préconise Lucy Vincent) puisse permettre d’optimiser le fonctionnement de son cerveau.

 

Le mouvement et le cerveau sont si étroitement liés qu’il est même possible de diagnostiquer des lésions cérébrales simplement en observant les mouvements de nouveau-nés ou leur posture au repos.

 

Lucy Vincent estime que ce que nous appelons “bêtises” (tout toucher, mettre à la bouche…) chez les jeunes enfants sont en fait des graines d’intelligence.

 

"Le développement de notre cerveau dépend donc des nombreuses expérimentations que font tout naturellement les enfants laissés libres de leurs mouvements : tout goûter, tout éprouver, tout toucher… " – Lucy Vincent

 

Le cerebellum, ou cervelet, joue un rôle essentiel dans la coordination des mouvements. Lucy Vincent regrette que nous soyons obnubilés par la toute puissance du cortex humain (le “roi de la pensée”) et que, par conséquent, nous jugions a priori le cervelet qui s’occupe des mouvements moins noble et digne d’intérêt.

 

Pourtant, l’expansion du cervelet humain par-rapport à celui des autres primates est plus importante que celle du cortex (le cervelet contenant plus de cellules que le cortex). Pour Lucy Vincent, le cervelet est le carrefour corps-pensée et, pour elle, la coordination du mouvement et celle de la pensée sont liées. La gestion de la pensée conceptuelle repose sur les mêmes mécanismes que la gestion du mouvement.

 

"Autrement dit, on automatise le maniement d’un concept comme on automatise le maniement d’une balle de tennis."  – Lucy Vincent

 

Tout ce que nous savons est d’abord entré dans notre cerveau par le biais de nos sens, lesquels ont associé ces sensations à des valeurs conceptuelles. C’est le cervelet qui effectue ce travail nous donnant la possibilité de penser de manière abstraite.

 

Lucy Vincent constate donc que, si la contribution physique du corps est nécessaire à l’intégration de nouveaux concepts abstraits par le cerveau, enseigner à des élèves statiques et assis sur une chaise toute la journée n’est peut-être pas l’approche la plus efficace. Il se trouve que les élèves étouffent leur potentiel cérébral en restant immobiles.

 

"En fait, le cerebellum semble être le chef d’orchestre en charge, par la simple architecture cellulaire de sa structure, de relier les sensations physiques aux émotions et aux processus cognitifs." – Lucy Vincent