Le Dr Willian Bates - créateur de la méthode naturelle de rééducation de la Vision

Dr. WILLIAM H. BATES (1860-1931)

Un chirurgien ophtalmologiste renommé

 

Le Dr. BATES était un éminent ophtalmologiste et chirurgien à New York. Il était également enseignant-chercheur à l’Université de Columbia (New York).

 

Le Dr. Bates et sa pratique conventionnelle

 

Chaque jour, plus insatisfait de sa pratique ophtalmologique conventionnelle Le Dr Bates a débuté sa propre recherche sur les troubles de la vue. Il avait observé que la vue des patients ayant développé des erreurs de réfraction (myopie, hypermétropie, presbytie et/ou astigmatisme) semblait très souvent changer spontanément pour le mieux. Parfois, les symptômes se modifiaient du tout au tout.

Cette insatisfaction lui a permis de questionner un postulat fondamental de l’ophtalmologie conventionnel, à savoir, une fois la déficience visuelle en place, le seul « remède » est la prescription de verres correcteurs.

Il a interrogé les théories de l'ophtalmologie

Ce postulat s’appuyant sur la théorie en cours de l’accommodation, à savoir : la courbure du cristallin est seule responsable de l'accommodation et que son inflexibilité est la cause des erreurs de réfraction.

Il a alors questionné le port de lunettes, constatant que, au fil des années, il était nécessaire de prescrire des lunettes plus fortes. Il en a conclu que le port des lunettes affaiblissait les yeux. En effet, en tant que médecin, la logique voudrait qu’après la prescription d’un remède, l’amélioration de la santé du patient permet de réduire la dose du médicament … plutôt que de l’augmenter !

 

L’abandon de sa pratique conventionnelle et ses recherches

Laissant de côté ce qu’il avait appris à l’Université pour son diplôme de Chirurgien-Ophtalmologiste, le Dr Bates a alors abandonné sa pratique conventionnelle pour développer ses recherches au laboratoire de l'Université de Columbia (New York).

 

Le Dr. Bates a effectué des expériences scientifiques sur de nombreux animaux et a ainsi examiné des milliers de paires d'yeux. Il ne s'est pas limité à son laboratoire de recherche pour examiner les yeux. Il avait toujours sur lui, son rétinoscope, lui permettant de vérifier la vue des personnes et des animaux dans de nombreuses situations différentes.

Une grande partie de son temps a été consacré aux enfants, cherchant à découvrir la cause de leurs troubles visuels.

 

La vue varie à chaque instant

Grâce à son rétinoscope, le Dr. Bates a examiné les yeux des gens dans différents états émotionnels (bonheur, tristesse, colère, peur, angoisses …) et états de santé (pleine, fatigue, maladie …). Il a constaté une variabilité important de la vue dont il n’avait jamais été question au cours de ses études universitaires.

 

Dans son livre « Perfect Sight Without Glasses », le Dr Bates décrit sa propre amélioration de la vue. Il devenait de plus en plus presbyte. En étudiant son cas de manière intensive, il a développé des activités pour prévenir sa fatigue oculaire et guérir sa presbytie.

 

 

Ses Écrits

En tant qu’enseignant-chercheur, il a publié de nombreux articles scientifiques dans des revues de renom.

Son unique livre «The Cure of Imperfect Eyesight by Treatment without Glasses», publié en 1920, explique ses recherches, ses théories et ses pratiques.

 

Dès 1919 et jusqu’en 1930, en collaboration avec Emily Lierman, il a également édité un magazine, le «Better Eyesight» qui approfondit sa réflexion et expose des cas cliniques.

 

TÉLÉCHARGEZ ICI LE LIVRE DU DR BATES (en Anglais)